« Soul Sisters » par Ambre et Sabine.  Leur engagement pour la santé mentale.

Article par BS by csnd

Dernière mise à jour le 30/04/2024

1- Pouvez-vous nous parler un peu de vous et de votre parcours jusqu’à présent ?

Je m’appelle Sabine, j’ai 23 ans et je suis passionnée de danse, de chant, de tatouages et de sports mécaniques. Je suis une personne très sociable, empathique et créative qui a besoin de faire plusieurs choses à la fois pour se sentir efficace. Après deux ans de licence LEA puis la création de mon autoentreprise afin d’enseigner la danse urbaine, j’ai décidé de reprendre mes études puisqu’ayant toujours aimé l’école, cela me manquait et je ressentais le besoin de valider un diplôme.

Je me suis orientée vers un BTS GPME sans vraiment savoir ce que je voulais faire et vers la BUSINESS SCHOOL tout simplement puisqu’elle était proche de chez moi. Ces deux ans de BTS, en alternance chez Calad’ Jardins Services, ont été une réelle découverte me concernant, sur le plan professionnel et personnel.

Cet établissement a été un réel coup de cœur de par la proximité entre les apprenants et l’équipe éducative, les valeurs qu’elle transmet mais aussi de par son soutien infaillible pour ses étudiants. J’ai donc décidé de poursuivre mon cursus en licence GDO, en alternance chez Sanofi en tant que coordinatrice communication, poste que j’occupe encore actuellement. Je souhaite par la suite, intégrer le mastère proposé au sein de la BUSINESS SCHOOL

Un cursus de ce type pourrait paraître incompatible avec une personnalité artistique mais au contraire puisque tout ce chemin me permet d’obtenir une base solide pour atteindre deux de mes principaux objectifs de vie qui sont l’enseignement et l’ouverture d’un établissement s’apparentant à un cabaret (je n’en dis pas plus, vous verrez plus tard)

Moi c’est Ambre, j’ai 22 ans. L’amour est la valeur fondamentale de ma vie. Empathique et toujours prête à aider, je crois en l’importance du partage, de la famille et de l’entraide. Passionnée de cuisine et de pâtisserie, j’aime créer des moments gourmands. Voyager et découvrir de nouvelles cultures sont mes passe-temps préférés. Après avoir obtenu mon Bac ST2S, attirée par le domaine social, j’ai choisi de poursuivre mes études en BTS GPME. Cependant, en raison du COVID et des bouleversements qu’il a engendrés dans mes projets, l’alternance que je visais était devenue impossible à trouver.

Malgré cela, j’ai intégré la BUSINESS SCHOOL, une école à taille humaine, répondant à tous mes critères de recherche. Ces deux années d’études m’ont apporté énormément, tant sur le plan des connaissances que de l’expérience. Mon stage, effectué dans un garage par dépit, s’est avéré être une révélation.

Dès le premier jour, j’ai été accueillie dans une équipe chaleureuse et familiale. Cette expérience a été ma première immersion professionnelle, et bien que je sois naturellement réservée et timide, elle a été extrêmement enrichissante. Mon stage, initialement prévu pour six semaines, s’est prolongé avec une proposition de job d’été dès la première semaine, puis avec l’idée de poursuivre mes études en licence, ce que j’ai décidé de faire.

J’ai ainsi entamé une licence GDO, toujours au sein de la BUSINESS SCHOOL, mais cette fois en alternance. Aujourd’hui, je suis en mastère, toujours en alternance, dans ce garage qui est devenu ma deuxième famille. Chaque jour, je m’épanouis davantage et j’acquiers de nouvelles responsabilités, évoluant sans cesse au sein de cette structure.

2- Comment est né le projet des « Soul Sisters » et comment en êtes-vous venues à participer au Wonder Rallye ?

Nous nous sommes croisées pour la première fois lors des « speed meetings » organisés par nos formatrices dans le cadre du module de développement personnel en octobre 2023. À première vue, Ambre et Sabine semblaient être aux antipodes : Ambre, calme et timide, tandis que Sabine était extravertie et très sociable. Pourtant, dès nos premiers échanges, une alchimie s’est créée, entre partage d’anecdotes et découverte de nos points communs, nous avons rapidement tissé des liens sans pouvoir vraiment l’expliquer.

Après ces « speed meetings », nos chemins se sont séparés et chacune a repris le cours de sa vie sans même échanger de coordonnées. Puis, lors de la présentation des projets tutorés, nous nous sommes retrouvées en amphithéâtre. Lorsque le Wonder Rallye a été présenté, nous avons toutes les deux été conquises par le projet, sans même nous concerter. À la fin de la présentation, Sabine a manifesté son intérêt en laissant un message sur Teams, à la recherche de partenaires. Ambre, bien que timide et introvertie, a ressenti le même enthousiasme pour le projet. Elle a surmonté sa timidité pour contacter Sabine et exprimer son intérêt, marquant ainsi le début de notre aventure ensemble.

Après un travail acharné pour peaufiner notre dossier, notre binôme a finalement été choisi pour mener à bien ce projet.

Le nom « Soul Sisters » est rapidement apparu, tout comme notre connexion et notre entente. Soul Sisters, ou « âmes Soeurs » en français, illustre parfaitement notre relation naissante mais profonde, ainsi que notre engagement commun pour défendre une cause qui nous tient à cœur : la santé mentale, et le bien-être de chacun.

Logo des Soul Sisters
Logo des Soul Sisters

3- Pourquoi avoir choisi le Wonder Rallye pour sensibiliser à la santé mentale ?

Ce choix de thème a été en réalité une évidence pour nous, touchées par ces sujets d’actualités dont on parle que très peu. Nous voulions apporter notre pierre à l’édifice à notre niveau pour en parler et démocratiser un peu ce sujet.

Nous sommes conscientes que les problèmes de santé mentale sont souvent tabous et qu’ils affectent de nombreuses personnes, y compris nous-mêmes ou nos proches.

En voyant les répercussions que les problèmes de santé mentale peuvent avoir sur la vie quotidienne des individus et sur leur bien-être global, nous avons ressenti le besoin d’agir. Nous voulions contribuer à briser les stigmates et à ouvrir le dialogue autour de cette question importante.

Logo du wonder Rallye
Logo du wonder Rallye

Le Wonder Rallye nous offre une plateforme unique pour aborder ce sujet de manière originale et percutante. En participant à cet événement, nous avons l’opportunité de toucher un large public et de susciter des conversations importantes sur la santé mentale.

En fin de compte, notre objectif est de sensibiliser, d’informer et de soutenir ceux qui sont confrontés à des problèmes de santé mentale, tout en encourageant une culture de bienveillance et d’empathie au sein de notre communauté. Le Wonder Rallye est pour nous bien plus qu’une simple aventure automobile, c’est un moyen de faire une réelle différence dans la vie des gens.

4- Quels sont les objectifs principaux de votre projet en termes de sensibilisation à la santé mentale ?

Les objectifs principaux de notre projet en termes de sensibilisation à la santé mentale sont multiples. Tout d’abord, nous visons à communiquer de manière efficace et percutante autour de ce sujet souvent tabou. Nous voulons briser les stigmates et encourager les conversations ouvertes et bienveillantes sur les problèmes de santé mentale.

En parallèle, nous cherchons à récolter des fonds pour une association œuvrant dans le domaine de la santé mentale. Ces fonds seront utilisés pour soutenir des initiatives visant à offrir un soutien et des ressources aux personnes touchées par des problèmes de santé mentale.

De plus, nous avons l’intention de maintenir notre engagement envers cette cause même après la conclusion de notre projet tutoré. Nous envisageons de continuer à collaborer avec l’association choisie pour mettre en œuvre de nouvelles actions de sensibilisation et de collecte de fonds. Notre objectif est de créer un impact durable et significatif dans la lutte contre les problèmes de santé mentale, en apportant un soutien continu à ceux qui en ont besoin.

5- Quelles sont les principales difficultés auxquelles vous avez dû faire face en mettant en place ce projet ?

Nous avons été confrontées à plusieurs défis tout au long du processus. La difficulté majeure a été les démarches administratives, notamment en raison du temps limité dont nous disposions et du nombre considérable de formalités à accomplir, telles que la déclaration de l’association et la recherche de partenariats bancaires.

Ensuite, la recherche de financements s’est révélée être un défi de taille. Trouver des fonds est toujours un exercice complexe, mais nous avons dû composer avec une contrainte supplémentaire. En raison de nouvelles législations, nous n’avons pas pu proposer de déduction fiscale aux entreprises sollicitées, car cela nécessitait une demande au fisc dont le délai d’attente de six mois rendait la situation impossible pour nous.

L’attente elle-même s’est avérée être une source de stress et d’incertitude. Après avoir investi du temps et de l’énergie dans les démarches et les négociations, la période d’attente pour obtenir des réponses a été particulièrement éprouvante. Les nombreux refus et les moments de doute ont été difficiles à surmonter, mais malgré ces obstacles, cette expérience s’est révélée être une leçon précieuse et formatrice pour nous. En fin de compte, nous n’avons aucun regret, car chaque défi rencontré nous a permis de grandir et d’apprendre.

6- Y a-t-il eu des moments particulièrement inspirants ou gratifiants dans le développement de votre projet jusqu’à présent ?

Oui, il y a eu des moments particulièrement inspirants et gratifiants dans le développement de notre projet jusqu’à présent. Nous avons été profondément touchées par le soutien de nombreux camarades et formateurs de l’école qui ont contribué financièrement à notre participation, chacun à leur manière que ce soit par un don ou par l’achat de paires de chaussettes lors de notre campagne de vente avec une entreprise partenaire. Ce qui nous a particulièrement émues, c’est que la plupart d’entre eux ont également pris le temps de nous laisser un petit mot d’encouragement et de soutien. Leurs mots chaleureux ont été une source de motivation supplémentaire pour nous, renforçant notre détermination à mener à bien notre projet et à faire une réelle différence dans la sensibilisation à la santé mentale.

Ces gestes de solidarité et de camaraderie nous ont inspirés et nous ont donné la force nécessaire pour continuer à avancer malgré les défis rencontrés.

7- Comment envisagez-vous de poursuivre votre engagement en matière de sensibilisation à la santé mentale après le Wonder Rallye ?

Après notre participation au Wonder Rallye, nous avons pour projet de continuer à nous engager activement dans la sensibilisation à la santé mentale. Nous avons l’intention de participer à d’autres événements sportifs, car nous croyons fermement que le sport est un excellent vecteur de sensibilisation et de soutien pour la santé mentale. En intégrant la cause de la santé mentale dans ces événements, nous pouvons toucher un public plus large et diversifié, tout en promouvant l’importance du bien-être mental.

Parallèlement, nous explorons des opportunités de partenariat à long terme avec des associations spécialisées dans la santé mentale. L’objectif de ces partenariats serait de développer des programmes conjoints et des campagnes de sensibilisation qui peuvent bénéficier d’une visibilité accrue à travers nos activités. Nous envisageons des collaborations où nous pourrions co-créer des contenus, organiser des ateliers, et même lancer des campagnes de financement destinées à soutenir des projets spécifiques dans le domaine de la santé mentale.

En outre, nous comptons utiliser nos plateformes de communication pour partager régulièrement des informations, des ressources, et des témoignages sur la santé mentale, afin de déstigmatiser les troubles mentaux et encourager les gens à chercher de l’aide lorsqu’ils en ont besoin. Cette démarche continue renforcera notre engagement et permettra de créer un impact durable sur la communauté.

Notre objectif est de maintenir un engagement actif et significatif, en contribuant à une prise de conscience et à une amélioration tangible dans ce domaine crucial, tout en utilisant chaque événement comme une opportunité pour renforcer notre message et notre mission.

8- Quels conseils donneriez-vous à d’autres étudiants qui souhaitent s’engager dans des projets similaires de sensibilisation et d’action sociale ?

Le conseil que nous donnerions aux autres étudiants désireux de s’impliquer dans des projets similaires est avant tout de ne pas craindre de sortir de leur zone de confort. C’est souvent là que se trouvent les opportunités les plus enrichissantes et les expériences les plus formatrices. Choisir un projet qui nous ressemble est effectivement essentiel, car cela nous permet de rester authentiques et engagés. Cependant, il est tout aussi important de choisir un projet qui nous pousse à repousser nos limites et à explorer de nouveaux horizons.

En sortant de notre zone de confort, nous sommes confrontées à de nouveaux défis et à des situations inconnues qui nous obligent à développer de nouvelles compétences et à acquérir de nouvelles perspectives. Cela peut être intimidant au début, mais c’est également très gratifiant car cela nous permet de grandir en tant que personnes. Nous avons dû, par exemple, démarcher des entreprises pour récolter des fonds ou encore pitcher un projet en restant synthétiques.

De plus, s’engager dans des projets qui nous poussent à sortir de notre zone de confort nous permet de découvrir de nouveaux intérêts et passions, et parfois même de découvrir des talents cachés que nous ne soupçonnions pas. Par exemple, Ambre a pu découvrir un côté commercial qu’elle ne soupçonnait pas tandis que Sabine a pu confirmer qu’elle aimait mener de tels projets.

En fin de compte, nous conseillerions donc aux autres étudiants de choisir des projets qui les passionnent et qui les poussent à sortir de leur zone de confort. C’est là que se trouvent les véritables opportunités de croissance personnelle et de développement professionnel. Et même si cela peut sembler effrayant au début, le jeu en vaut largement la chandelle.

Vous pouvez aider le projet en contribuant à la cagnotte participative sur Hello Asso :

Merci pour cette belle opportunité ! Les soul sisters !

D’autres articles du blog…

Aides à destination des apprentis

Aides à destination des apprentis

Financement des frais annexes Depuis la réforme de l’apprentissage entreprise en 2018, ce ne sont plus les conseils...

Afterwork des pros

Afterwork des pros

🤝 Cette année encore, réseautez avec les meilleurs talents et leaders de demain lors d'une soirée où les idées et les...